Bien débuter

 

Vous souhaitez piloter un modèle réduit mais ne savez pas comment vous y prendre ?

Comme pour toute activité de loisir ou sportive, l’aéromodélisme nécessite un apprentissage. La meilleure façon de réussir vos débuts dans l’aéromodélisme est de choisir un club qui vous accueillera, vous formera et où vous pourrez vous épanouir.

Comment apprendre à piloter ?

Des cours de pilotages au sein de notre club vous permettrons d’aquérir de bonnes bases pour pouvoir évoluer par la suite avec votre matériel >> voir « stages de pilotage »

Quel matériel acheter ?

Le matériel à acheter pour bien débuter, ne s’improvise pas. Le formateur connait très bien les modèles et saura vous conseiller pour choisir Le modèle qui vous sera adapté.

Dans tous les cas, un « avion de début » est le passage obligé pour réussir votre apprentissage. Vous ne pourrez pas piloter tout de suite le modèle de vos rêves, sous peine de le casser dès le premier vol.

En partenariat avec la Fédération Française d’Aéromodélisme, le club est en mesure de vous proposer du matériel de début à des prix très attractifs.

Je veux devenir pilote de modèles réduit ! Comment commencer ?

Souvent quand on vient à prendre la décision de pratiquer l’aéromodélisme, c’est à la suite d’une visite sur le terrain d’un club, d’une fête d’aéromodélisme etc… Bien entendu c’est le plus bel avion que vous avez vu qui va vous attirer le plus et c’est celui là que vous voulez comme modèle !!

Le choix du 1er appareil est très important, il doit être choisi en fonction de critères précis. La sage décision avant d’entreprendre des achats, c’est déjà de prendre contact avec un club près de chez vous, il vous apportera de précieux conseils sur le modèle pour commencer vos premier pas .S’il n’y a pas de club près de chez vous, vous pouvez contacter la FFAM, qui vous donnera la liste des clubs de votre département, à défaut du ou des départements limitrophes.

Combien cela coute ?

Comme tout loisir, l’aéromodélisme nécessite un investissement de base. Cette mise de fond peut vous paraître élevée, (mais une fois que vous êtes équipé du bon matériel de base (avion moteur radiocommande …), les dépenses par la suite restent minimes. Pour cela il faut être bien conseillé pour acheter ce matériel de base. Un budget moyen est de l’ordre de 300 à 550 €, tout dépend du matériel que l’on aura choisi.

Jusqu’à quelle distance peut-on voler ?

La réponse la plus réaliste aujourd’hui avec les nouvelles radiocommandes : nous ne voyons plus le modèle avant de le perdre en portée, à condition d’avoir un matériel bien entretenu.

Quel intérêt de voler loin si on a du mal à distinguer le modèle ??

Un avion de 1,5 mètres d’envergure à 500 mètres est difficilement visible. En général nous évoluons dans un rayon de 300 mètres maximum.

A quelle vitesse peut on voler ?

Nos avions d’entraînement volent entre 80 et 100 km/h, un avion de voltige à environ 150 km/h et les racers dépassent facilement les 200 km/h. Le record du monde de vitesse est d’environ 450 km/h.

Que se passe-t-il si le moteur cale en vol ? (valable uniquement pour les modèles thermiques)

Rien de très grave. Comme les avions grandeurs, nos modèles planent, la seule règle à respecter est de ne pas casser la vitesse du modèle. L’avion n’est pas un planeur, le temps de plané est réduit, mais il est toujours gouvernable, et on peut le ramener à bon port.

Avec quel type de modèle dois-je commencer ? D’une boite de construction, un modèle prêt à voler ou un plan ?

La réponse est variable, cela dépend de votre empressement devant l’envie de piloter et de votre envie de construire. Aujourd’hui, rien ne vous empêche d’apprendre à piloter sans avoir votre propre matériel. Construire son avion entièrement est très enrichissant, mais cela demande du temps, environ une centaine heures, tout cela dépend du constructeur.

  • D’un plan : si vous êtes adroit de vos mains et que vous avez un peu de connaissance dans la construction, vous pouvez commencer à partir d’un plan mais cela demandera plus de temps que les deux autres solutions ci-dessous.
  • D’une boîte : toutes les pièces sont prédécoupées, il vous reste à assembler les pièces en respectant les notices et plans de montage.
  • Le modèle prêt à voler : comme leur nom l’indique, la construction est très avancée et est prêt à voler en quelques heures. Mais on ne sait pas comment il a été construit !!!

Quels sont les caractéristiques idéales d’un avion de début ?

L’avion de début, comme son nom l’indique, doit être simple de mise en œuvre. C’est lui qui va subir tous les aléas durant votre période d’apprentissage, et durant votre première année d’aéromodélisme.

Critères :

  • Avion aile haute
  • Construction simple
  • Aile rectangulaire (avec un dièdre)
  • Profil plat (sous l’aile)
  • 2 ou 3 axes + la commande de gaz

Modèle (caractéristiques techniques):

  • Envergure de 1,5 mètres
  • Moteur de 4 à 6,5 CC ou électrique
  • Radio 4 voies (ailerons, profondeur, direction et gaz)

Mais rien ne vous oblige de respecter ces caractéristiques, vous pouvez débuter sur un type d’avion plus petit, et même plus grand, seul les coûts changeront.

Peut-on débuter tout seul ?

Cela n’est pas recommandé, l’apprentissage au pilotage demande quelques heures de pratique pour acquérir certains automatismes et maîtriser les étapes clés comme : «décollages et atterrissages etc.» Il faut aussi que le modèle soit bien réglé : (Débattement des gouvernes, centrage, etc….)

Afin de vous décourager de vouloir débuter seul, voici une image :

« Une fois que l’avion est fini de construire, préparez le, comme pour le faire voler, puis posez le au sol, prenez un peu d’élan et sautez à pieds joint sur l’avion »

et je vous jure que vous aurez moins de regret. L’image est peut être forte, mais elle est réaliste.

Pour apprendre à piloter, à qui dois-je m’adresser ?

La première chose à faire lorsque l’on veut pratiquer l’aéromodélisme, c’est de prendre contact avec l’association d’aéro-modélisme de votre ville ou la plus près de chez vous

La seconde est de prendre contact avec un modéliste du club qui sera en mesure de vous donner les cours de pilotage.

Pour apprendre à piloter, il est fortement conseillé de s’adresser à une association, il y a toujours une structure pour les débutants. Plusieurs solutions peuvent s’offrir à vous : apprendre sur votre avion apprendre en double commande sur un avion école apprendre à piloter par un stage d’initiation

A la Formation Aéromodéliste Chalonnaise, nous donnons des cours de pilotages en double commande, avec le matériel du club : >> voir « cours de pilotages »

Cette dernière formule est de loin la meilleure, l’apprentissage est très court et les résultats sont excellents.

Pourquoi doit-on faire appel à un instructeur ou à un club ?

L’instructeur est un modéliste qui pratique l’aéromodélisme depuis de nombreuses années. Cette personne pourra :

  • contrôler, si le modèle que vous venez de construire est bien construit, les commandes sont montées dans le bon sens et le centrage est correct.
  • Effectuer le premier vol et les réglages d’usage pour vous assurer le bon fonctionnement et un vol sans surprise.
  • Bien que tous les réglages soient faits, ceux-là ne garantiront pas un bon vol de votre appareil si vous ne savez pas piloter.

Dans l’association que vous aurez choisie, vous pourrez recevoir des cours ou des stage d’initiation, qui seront donnés par des moniteurs qualifiés disposant une référence fédérale QFIA (qualification fédérale initiateur en aéromodélisme) ou DFFA (Diplôme fédéral formateur en aéromodélisme).

Le club vous apportera tout ce qui vous a été dit jusqu’ici, un site de vol (licence obligatoire), vous délivrera une licence, des moniteurs pour le vol, pour la construction et bien d’autres services.

Aller à la barre d’outils